De la légèreté et de la finesse pour 2015

A toutes et tous, j’adresse mes vœux.

Je vous souhaite une année 2015 mobile, féconde et créative sous les signes de la légèreté et de la finesse !

En 2014, j’ai probablement un peu oublié « l’Esprit de la mobilité ».  Dans mon bureau aquarium, j’ai parcouru plus de 5000 « kilomètres-hamster » sur un tapis qui roule.  Sur les routes et les chemins, j’ai traîné mon labeur nomade (40 à 50kg selon les provisions d’eau et de nourriture). J’ai parlé à la télé, à la radio, sur le Web, lors de conférences, et j’ai même fini l’année aux côtés de la dauphine de miss France dans de doctes magazines… Bref… en 2014, j’ai plutôt été lourd et un peu épais aussi.

Casque rotatif et mini clavier portable : Ingénierie, conception, fabrication B.Pereira da Silva Décembre 2014
Casque rotatif et mini clavier portable : Ingénierie, conception, fabrication B.Pereira da Silva Décembre 2014

Légèreté et finesse ?

La légèreté n’est  pas obligatoirement frivole,  elle est une méthode, peut-être même une nécessité! Selon une formule vaguement deleuzienne : « Le sens se construit par soustraction », j’ajoute – j’espère sans rien lui retirer- qu’il est peu souhaitable de tenter de l’augmenter. C’est dans cet esprit de révolte, d’épure et de décroissance, que j’ai conçu et testé pour vous, pendant les fêtes, avec mon génial assistant de fils, Nino, les deux dispositifs légers qui suivent! (Pour la finesse, il faudra attendre encore un peu).

1# Casque rotatif pour télé-travailleur ambulant

Nino, 14ans, en extérieur dans un champs, porte le casque rotatif et regarde l'écran de l'iphone 6 et tape un message sur le clavier suspendu.
Nino Pereira da Silva sur le terrain en décembre 2014

De l’art d’accommoder les restes

Les ingrédients de recette ambulatoire sont tous issus de recyclage ou de pièces d’occasion :

  1. un casque de vélo tout terrain
  2. des sangles synthétiques pétrochimiques
  3. un peu de mécano
  4. une pincée de mini profils Makerbeam
  5. un iPhone 6 (pas un « 6 Plus » un « 6 moins » pour rester dans l’ton!)
  6.  une caméra sportive pour les héros du quotidien
  7. un clavier aux dents bleues de marque « Pomme »

Appliquons le « principe de parcimonie ». Dans le montage ci-dessus la caméra sportive (de marque « soyez pro ») est en excès. De plus, elle flatte les penchants du porteur à l’exhibition de soi et aux passions de l’égo.  Mais si nous la supprimions, l’affaire deviendrait bancale et le casque tomberait sur le nez du travailleur.

2# Perche pour ordiphone suspendu

Benoit en extérieur avec un téléphone suspendu à une perche pour microphone.

Ingrédient de la recette :

  1. un pied de micro.
  2. des sangles pas bio du tout
  3. un peu de mécano
  4. des mini profils de marque Makerbeam
  5.  un iPhone 6 (pas un « 6 Plus », bon sang, je m’échine à vous dire que » moins c’est plus »)
  6. un clavier aux dents bleues de marque Pomme.
  7. un coussin pour caler le pied dans le sac.
  8. un sac à dos sans marque.

Test ludo ambulatoire d’utilisabilité en situation extrême

Notre perche a obtenu une note supérieure à 10 au fameux test WalkyFlappyXtrem™. Ce test consiste à jouer à Flappy bird en marchant sur un terrain accidenté sans chuter. A ce jour, aucune suspente ni aucun plateau, n’avait atteint un tel niveau précision.

Nino de dos, en extérieur, joue à Flappy Bird en Marchant. L'iphone 6 est suspendu à une perche plantée dans un sac à dos.
Nino Pereira da Silva joue à Flappy Bird en Marchant.

Hourra !

Les résultats sont sans équivoque : ce mini bureau nomade dépasse de très loin toutes nos espérances. Bien-sûr, il ne permet pas de programmer avec les outils de développement modernes, mais il est très confortable pour tenir des conversations dans les champs, répondre au téléphone sans les mains,  consulter et rédiger des courriels, écrire des articles de blogs pleins d’humour, de bons mots et de bon sens.

Benoit Pereira da Silva triomphal, équipé de sa perche pour ordiphone suspendu, arborant fiérement  un t-shirt " Withings inspire Health" en remerciement pour leur soutien en 2014.
Benoit Pereira da Silva triomphal, équipé de sa perche pour ordiphone suspendu, arborant fiérement  un t-shirt  » Withings inspire Health » en remerciement pour leur soutien en 2014.

*Réponse de Céline à la question d’Albert Zbinden : « quelle phrase voudriez-vous écrire avant de disparaître ? »

«Ils étaient lourds.» Voilà ce que je pense. Les hommes en général, ils sont horriblement lourds. Ils sont lourds et épais, voilà ce qu’ils sont. […] Dieu qu’ils étaient lourds!» Voilà tout ce qu’ils me font comme effet. Surtout quand ils s’imaginent être malins… C’est encore pire. »

Louis Ferdinand Céline.

Ombre du bureau nomade de benoit Pereira da Silva sur les chemins. On distingue 3 parties, le charriot solaire, le sac et le plateau, soit près de 50 kg de matériel.
Ombre du bureau de nomade, quelque part sur le GR70 en Août 2014.

Négociation de tournant serré sur GR70.

Post-Scriptum

Au fait… en 2015, si vous recherchez un développeur qui s’imagine être malin, qui a de l’esprit et de l’expérience pour concevoir et programmer des projets mobiles ou tactiles fins et légers,  bon sang, n’hésitez-pas, consultez-moi!